Cuisine laotienne – Tout ce que vous devez savoir

Parce qu’il est un pays décontracté. Le Laos enchante les touristes de monde entier par sa beauté paisible, son histoire énigmatique et sa cuisine raffinée. Le goût, la couleur et le parfum des aliments que vous trouvez au Laos promettent de créer une nouvelle histoire culinaire. Si vous avez un bon appétit pour la Cuisine laotienne, pourquoi ne pas l’explorer tout de suite ?

Commençons par plus de détails sur la cuisine laotienne

En savoir plus sur 10 Meilleurs plats au Laos et 10 Cours de cuisine au Laos

Vue d’ensemble

La cuisine laotienne est la cuisine du Laos et du nord-est de la Thaïlande, qui se distingue des autres cuisines du sud-est asiatique.

La nourriture principale du Lao est le riz gluant cuit à la vapeur, qui se mange à la main.

En fait, les Lao mangent plus de riz gluant que tout autre peuple au monde. Le riz gluant est une des choses importantes pour définir le Laos.

Les Lao se désignent souvent comme ‘’luk khao niaow’’, ce qui peut se traduire par ‘’enfants ou descendants de riz gluant’’.

Le galanga, la citronnelle et le padaek (sauce de poisson fermentée) sont des ingrédients importants.

Le plat laotien le plus célèbre est le larb (parfois aussi laap d’épeautre), un mélange épicé de viande marinée ou de poisson parfois cru (préparé comme un ceviche) avec une combinaison variable d’herbes, de légumes verts et d’épices.

Une autre invention lao est un plat de salade épicée à la papaye verte connu sous le nom de tam mak hoong, plus connu à l’occident sous le nom de som tam.

La cuisine laotienne comporte de nombreuses variations régionales, correspondant en partie aux aliments frais locaux de chaque région.

Un héritage français est toujours présent dans la capitale, Vientiane, où les baguettes sont vendues dans la rue et où les restaurants français sont courants et populaires, et qui ont été introduits lorsque le Laos faisait partie de l’Indochine française.

Remarque de l’éditeur: Découvrez les 10 Meilleurs Plats du Laos que vous devez essayer et les 10 Meilleurs Cours de Cuisine

Origine de la cuisine laotienne

Les Laotiens sont originaires d’une région du nord qui fait maintenant partie de la Chine. Lorsqu’ils se sont déplacés vers le sud, ils ont apporté leurs traditions.

En raison des migrations historiques du Laos du Laos vers les régions voisines, la cuisine laotienne a influencé la région du Nord-Est de la Thaïlande (Isan), principalement peuplée de Laos.

Des aliments lao ont également été introduits au Cambodge et dans le nord de la Thaïlande (Lanna), où les Lao ont émigré. Dans son livre, Culture et Customs du Laos, Arne Kislenko a noté ce qui suit au sujet de la cuisine laotienne :

Toute discussion sur la cuisine lao ne peut être finir au Laos. Par rapport aux habitants au Laos, le nombre de Laotiens vivant dans la région d’Isan du nord-est de la Thaïlande. Donc vous pouvez rechercher la cuisine laotienne dans les autres pays. En fait, avec les afflux récents d’immigrés d’Isan plus au sud jusqu’à Bangkok, la capitale thaïlandaise est devenue à de nombreux égards l’épicentre de la cuisine laotienne. Certains estiment qu’il y a plus de Lao que dans toute autre ville du monde, y compris Vientiane. Il existe également d’importantes communautés d’expatriés aux États-Unis et en France qui permettent de nombreuses variations culinaires à l’étranger.

Lao cuisine - Lao food - Lao sausage
Saucisse de Laos

Cuisine laotienne vs cuisine thaïlandaise

Bien qu’il y ait plus d’ethnies lao vivant en Thaïlande qu’au Laos et que la cuisine lao joue un rôle crucial pour faire de la cuisine thaïlandaise un phénomène international, le mot ’’Lao’’ ne figure pratiquement pas.

Ce phénomène est très probablement la conséquence directe de la Thaification forcée (de 1942 à nos jours), tentative officielle de promotion de l’unité nationale et de la ‘’Thainess’’, où toute mention du ‘’laotien’’ et d’autres descripteurs non thaïlandais a été supprimée et remplacée par Isan.

En conséquence, la Thaification a conduit à une discrimination sociale à l’encontre des habitants du nord-est et le mot ‘’Lao’’ est devenu un terme péjoratif.

Être ‘’Laotien’’, il a été stigmatisé comme étant peu instruit et arriéré, ce qui a provoqué la honte de nombreux habitants du nord-est du pays.

Plus récemment, alors que l’identité laotienne perdait sa stigmatisation, il y avait maintenant un réel sentiment de résurgence et de fierté vis-à-vis de l’identité laotienne, en particulier chez les jeunes de l’Isan.

En Occident, même avec un nombre important d’expatriés expatriés, la cuisine lao est encore pratiquement inconnue, même si la plupart des plats servis dans les restaurants thaïlandais sont vraisemblablement laïcs ou laotiens.

En fait, à l’insu de la plupart des gens, lorsqu’ils mangent leurs soms préférés, le riz glacé et le riz gluant, dans leurs restaurants thaïlandais ou nord-thaïlandais préférés (Isan), ils mangent les versions thaïlandaises de la nourriture traditionnelle lao.

Malaphone Phommasa et Celestine Detvongsa ont bien observé ce renforcement accidentel de la thaification par les communautés laotiennes expatriées et les restaurateurs lao dans leur article, Lao American Ethnic Economy :

Contrairement aux […] magasins à spécificité ethnique, les restaurants appartenant à des Lao réussissent mieux à atteindre le grand public. Bien que certains restaurants soient particulièrement ‘’Laotiens’’, de nombreux restaurants lao sont établis sous le couvert de restaurants thaïlandais et thaïlandais / laotiens pour attirer les clients traditionnels. Parce que la plupart des Américains ne connaissent pas la cuisine laotienne, les entrepreneurs laotiens ont pour objectif d’accroître leurs activités en se faisant passer pour des restaurants thaïlandais : ces derniers ont réussi à gagner en popularité auprès de la population en général. Ces restaurateurs incorporeraient alors des plats lao au menu. Bien qu’il y ait beaucoup de similitudes entre la cuisine lao et la cuisine du nord de la Thaïlande, certains aliments distingueront un vrai restaurant thaïlandais d’un restaurant appartenant à des laotiens serait l’inclusion de ‘’riz gluant’’ dans le menu…

Il y a maintenant un mouvement croissant de promotion de la cuisine laotienne dirigé par le chef Seng et le chef exécutif Phet Schwader, pour n’en nommer que quelques-uns.

Thai Som Tam - Lao Cuisine

Thai Som Tam

Ingrédients

Riz et nouilles

  • Riz – Khao
  • Riz gluant – Khao Niaw est un type de riz cultivé principalement en Asie du Sud-Est et de l’Est. Il présente des grains opaques, une teneur très faible en amylose et est particulièrement collant à la cuisson.
  • Nouilles Cellophane – Sewn Lon : nouilles transparentes à base d’amidon de haricot mungo et d’eau.
  • Khao poon : sont des nouilles de riz fraîches fabriquées à partir de riz qui a tout d’abord été fermenté pendant trois jours, bouilli, puis transformé en nouilles en pressant la pâte obtenue à travers un tamis dans de l’eau bouillante.
  • Nouilles de riz – Sewn Pho : nouilles faites de riz. Cela ne doit pas être confondu avec pho vietnamien. Bien que le mot soit d’origine vietnamienne, le plat auquel il fait référence au Laos pourrait ne pas être le même que le pho vietnamienLao food - Lao cuisine - Khao Soi

Khao Soi – Luang Prabang

Légumes, herbes et épices

  • Basilic asiatique – Bualapha : mangé cru avec feu.
  • Pousses de bambou – Naw Mai, utilisé dans les ragoûts ou bouilli comme plat d’accompagnement.
  • Fleur de bananier – Makpi : un accompagnement cru à la soupe de nouilles ou cuit dans d’autres.
  • Piment – Makphet : sept types populaires.
  • Acajou grimpant (acacia) – Phak Kha : utilisé dans les soupes, les currys, les omelettes et les sautés.
  • Coriandre (coriandre) – Phak Hom Pom : les feuilles et les graines sont ajoutées aux trempettes, aux marinades et à une grande variété de plats.
  • Concombre – Mak Teng : à consommer en garniture ou en substitut de la papaye verte en salade.
  • Galanga – Kha : généralement utilisé dans les soupes, les plats cuisinés et les marinades.
  • Ail – Kathiem
  • Fleur de gingembre : May Khing
  • Racine de gingembre – Khing
  • Kaffir Lime – Mak Khi Hut : généralement utilisé dans les soupes et les ragoûts.
  • Khaipen : feuilles d’algues comestibles du Mékong, similaires au ‘’nori’’.
  • Basilic lao – Phak Itu : utilisé dans les soupes et les ragoûts.
  • Coriandre lao – (“aneth lao”) : utilisé dans les ragoûts et mangé cru.
  • Aubergine lao – Mak Khua : Aubergine de Kermit petite et ronde, utilisée en ragoût ou mangée crue.
  • Citronnelle – Hua Singkhai : utilisée dans les soupes, les ragoûts et les marinades.
  • Citron vert – Mak Naow : ingrédient commun à de nombreux plats.
  • Menthe – Bay Hom Laap : utilisé dans le goy / laap et consommé cru.
  • Horreur de minuit – Mak Linmay : un vert amer, mangé cru.
  • Champignons – Het : utilisé dans les soupes et les sautés.
  • Neem (kadao) – Phak Kadaw : Azadirachta indica ou neem, légume amer souvent mangé cru.
  • Papaye (verte) – Mak Hung, déchiqueté et utilisé dans une salade de papaye épicée.
  • Pousses de rotin : généralement utilisées dans les ragoûts (amers).
  • Glycine écarlate – Dork Khe : fleur consommée comme légume dans les soupes et les currys.
  • Sa khan : tige de Piper ribesioides, utilisée dans les ragoûts.
  • Échalote – Bua daeng
  • Tamarind – Mak Khawm : fruit aigre utilisé dans les soupes ou comme collation.
  • Feuille de Tamarin – Baie Mak Khawm : utilisé dans les soupes.
  • Tomate – Mak Len : à consommer en garniture ou en salade de papaye.
  • Baies de dinde – Mak Kheng, Solanum torvum : généralement utilisé dans les ragoûts et les currys.
  • Épinards à l’eau – Phak Boung : Ipomoea aquatica, sautés, cuits à la vapeur ou consommés comme légume cru.
  • Feuilles de bétel sauvages – Phak Ilet : Piper sarmentosum, vert mangé cru.
  • Feuille de Yanang – Bay Yanang : utilisé comme agent de coloration vert et comme assaisonnement ou épaississant pour les soupes et les ragoûts.
  • Yard long haricots – Mak Thua : se mangent crus dans des ragoûts et peuvent être transformés en une salade de haricots épicés (tam mak thoua).
Laos Food - Laos Cuisine - Vegetable
Légumes de Laos

 

Pâtes et sauces

  • Sauce de poisson (nam pa) – sauce de poisson claire : utilisé comme condiment général.
  • Padaek : pâte de poisson à la lao.
  • Sauce soja

Viande

  • Oeuf de siècle (khai niaow ma ; lit. ‘’œuf d’urine de cheval’’)
  • Caillé de sang de porc
  • Poitrine de porc « porc à trois couches » – Sin Mu Sam San
  • Peau de buffle séchée – Nawng Khewm utilisé dans jeaw bong et les ragoûts

Lao food - Lao cuisine - Lao dried beefsBoeuf séché lao

 

Fruits

Au Laos, les fruits peuvent consister en pastèque, ananas, pomme à sucre (pomme pâtissière), longane, litchi, poire asiatique, mangue, pomme rose (eau), banane, jacquier, ramboutan, jeune noix de coco, orange, tamarin sucré, papaye, durian, canne à sucre, pomelo, saponille, goyave, pomme, mangoustan, melon, santol, langsat, raisin, corossolier (corossol), mak yom et mak num.

La sculpture du melon est également une tradition populaire au Laos, où les artistes peuvent sculpter de belles fleurs et d’autres motifs en fruits tels que la pastèque. Les arrangements de fruits sont également courants, et ils sont faits lors d’occasions spéciales telles que les mariages et autres cérémonies.

 

Ustensiles de cuisine

Le réchaud ou brasero typique lao est appelé tao-lo et est alimenté au charbon de bois. Il a la forme d’un seau et peut accueillir un seul pot ou une casserole.

Le wok, maw khang en lao, est utilisé pour la friture et le sauté. Le riz gluant est cuit à la vapeur dans un panier de bambou, un huad, qui repose sur un pot, appelé le maw nung.

Un grand mortier profond appelé khok est utilisé pour pilonner le tam mak hoong et d’autres aliments. C’est indispensable dans la cuisine laotienne.

Lao food - Lao cuisine - Lao Stove
Poêle de Laos

Méthodes de cuisson

Griller, bouillir, cuire à la vapeur, saisir et mélanger (comme dans les salades) sont des méthodes de cuisson traditionnelles. ‘’Cuire à la vapeur’’ est maintenant courant, mais considéré comme une influence chinoise.

Les ragoûts sont souvent de couleur verte, en raison de la forte proportion de légumes utilisés ainsi que de feuilles ya nang.

Les soupes / ragoûts sont classés comme suit : tom, tom jeud, kaeng et kaeng soua.

Ping signifie grillée. C’est une méthode de cuisson préférée. Ping gai est du poulet grillé, ping sin est de la viande grillée et ping pa est du poisson grillé.

Avant la cuisson, la viande est généralement assaisonnée avec de l’ail émincé, de la racine de coriandre émincée, du galanga haché, du sel, de la sauce soja et de la sauce de poisson, chacun en quantités variables, voire pas du tout, selon les préférences.

Les Lao semblent préférer une longue cuisson à basse température.

Le résultat est une viande grillée qui est généralement plus sèche que celle à laquelle les Occidentaux sont habitués.

Les Lao préfèrent probablement leur nourriture de cette façon, car ils souhaitent garder les mains sèches et propres pour manipuler le riz gluant.

Ils mangent aussi généralement les aliments grillés avec une sauce piquante (chaew), ce qui enlève la sécheresse.

La nourriture laotienne diffère des cuisines voisines à de nombreux égards.

La première est que le repas laotien comprend presque toujours une grande quantité de légumes verts, de légumes et d’herbes crues fraîches et servies non déshabillées.

Une autre est que les plats salés ne sont jamais sucrés. Le ‘’aigre-doux’’ est généralement considéré comme étrange et étranger au Laos.

Un autre encore est que certains plats sont amers.

Il y a un dicton dans la cuisine laotienne, ‘’van pen lom ; khom pen ya’’, ce qui peut être traduit par ‘’doux, vous déprime ; l’amer est un médicament.’’

Quelques herbes vertes préférées dans la cuisine laotienne mais généralement ignorées par leurs voisins sont la menthe et l’aneth, deux facteurs d’importance primordiale.

Le galanga est une herbe culinaire très appréciée au Laos, contrairement aux pays voisins. Il apparaît probablement dans la majorité des plats laotiens, avec les herbes classiques : ail, échalotes, citronnelle, etc.

Une autre caractéristique distinctive de la nourriture laotienne ou, plus exactement, des habitudes alimentaires laotiennes, est que la nourriture est souvent mangée à la température ambiante. Cela peut être dû au fait que les aliments laotiens servis avec du riz gluant sont traditionnellement manipulés à la main.

Lao cuisine - Lao table - Lao food

Modèle de table au Laos

Habitudes alimentaires

La façon traditionnelle de manger était commune, avec des convives assis sur un tapis de roseau sur le plancher en bois autour d’une plate-forme surélevée en rotin appelée ka toke.

Les plats sont disposés sur le katoke, de taille standard. Là où il y a beaucoup de dîners, plusieurs ka tokes seront préparés. Chaque ka toke aura un ou plusieurs paniers de riz gluant, partagé par tous les convives du ka toke.

Récemment, manger à un ka toke est l’exception plutôt que la règle. La coutume est toutefois maintenue dans les temples, où chaque moine se voit servir son repas sur un ka toke.

Une fois que la nourriture est placée sur le ka toke, elle devient un pha kao. Dans les maisons modernes, le terme pour préparer la table pour un repas est toujours taeng pha kao, ou préparer le phah kao.

Traditionnellement, les cuillères étaient utilisées uniquement pour les soupes et le riz blanc, et les baguettes (ໄມ້ທູ່, mai thu) étaient utilisées uniquement pour les nouilles. La plupart des aliments étaient manipulés à la main. La raison pour laquelle cette coutume a évolué est probablement due au fait que le riz collant ne peut être manipulé facilement qu’à la main.

Les repas lao consistent généralement en un plat à soupe, un plat grillé, une sauce, des légumes verts et un ragoût ou un plat mixte (koy ou laap).

Les légumes verts sont généralement des légumes verts, herbes et autres légumes crus frais, bien que, selon le plat qu’ils accompagnent, ils puissent également être cuits à la vapeur ou plus généralement étuvés.

Les plats ne sont pas consommés en séquence ; la soupe est sirotée tout au long du repas. Les boissons, y compris l’eau, ne font généralement pas partie du repas.

Lorsque des invités sont présents, le repas est toujours un festin, avec des aliments préparés en quantité suffisante pour deux fois le nombre de convives. Pour un hôte, ne pas avoir assez de nourriture pour les invités serait humiliant.

La coutume est de fermer le panier de riz quand on a fini de manger.

Eating Custome in Laos

La coutume de mangeant au Laos

Vaisselle

Il y a nombre de plats lao allant des entrées au plat principal, et des desserts. Tout est coloré et délicieux.

Remarque: Découvrez les 10 Meilleurs Plats du Laos que vous devez essayer et les 10 Meilleurs Cours de Cuisine

Sauces

Jaew : un type de sauce à tremper populaire au Laos.

  • Jaew mak khua – à base d’aubergines grillées.
  • Jaew mak len – à base de tomates douces grillées.
  • Jaew bong – Pâte sucrée et épicée à base de piments rôtis, de peau de porc, de galanga et d’autres ingrédients.
  • Jaew padaek – à base de padaek frit, de poisson, d’ail rôti, de piments, de citronnelle et d’autres ingrédients.

Apéritifs

Kap Kaem : plats servis en collation, avant le plat principal ou avec de la bière.

  • Khaiphaen – collation frite à base d’algues d’eau douce, généralement servie avec du jaew bong.
  • Khai khuam – des œufs en peluche ‘’à l’envers’’.
  • Khai Nug – œuf à la vapeur cuit à la vapeur, fabriqué en faisant un trou dans l’œuf pour en retirer le contenu et en le remettant après avoir mélangé le jaune avec d’autres ingrédients.
  • Khua pak bong – mélangez des épinards avec de l’eau frite.
  • Look Seen – boulettes de bœuf laotien.
  • Mousse du fleuve Mékong – mousse frite du fleuve Mékong.
  • Miang
  • Sai kok – saucisse de porc épaisse.
  • Sai Oua – Saucisse de porc grillée.
  • Seen hang – Le bœuf séché laotien est un boeuf frit.
  • Sanh savanh – viande de bœuf séchée finement tranchée avec un goût plus sucré et recouverte de graines de sésame.
  • Seen tork
  • Som khai pa – œufs de poisson marinés.
  • Som moo – porc mariné à la peau de porc (saucisses d’été).
  • Som pa – poisson mariné.
  • Som phak kad – légumes verts marinés.
  • Som phak kai lum qui moo – chou mariné avec des oreilles de porc marinées.
  • Yaw – Rouleau de porc laotien. Connu sous le nom de giò lụa au Vietnam.
  • Yaw dip – un type de rouleau de printemps composé de papier de riz, de vermicelles, de laitue et de diverses garnitures, notamment de crevettes. Il est généralement consommé avec une sauce à la cacahuète ou une sauce sucrée laotienne. Connu sous le nom de Gỏi Cuốn au Vietnam.
  • Yaw jeun – Rouleaux de printemps frits.

Khaiphaen - Mekong River Weeds

Khaiphaen – Herbe du Fleuve Mékong

Salades

Sarad : un nom général pour décrire un plat avec un mélange de légumes, d’herbes et d’épices. Les salades de viande au Laos sont appelées larb ou laap.

  • Larb – une salade de viande hachée épicée Lao avec du poisson et des herbes fermentés. Différents types de poisson, canard, poulet, porc, bœuf, ainsi que des champignons.
  • Nam tok – Salade à base de viande semblable au larb. Bouteille à thé pour le ragoût.
  • Pon – purée de poisson cuit épicée.
  • Tam som – sont les salades suivantes avec des piments chili lao, du jus de citron vert, des tomates, de la sauce / pâte de poisson et du sucre. La pâte de crabe et la pâte de crevettes sont facultatives.
    • Tam khao poon – salade de vermicelles épicés.
    • Tam mak guh –salade de plantains épicée.
    • Tam mak hoong – salade de papaye verte épicée.
    • Tum mak khua – salade d’aubergines épicée.
    • Tam mak taeng – salade de concombre épicée.
    • Tam mak thua – salade de haricots verts longs et épicés.

Soupes et ragoûts

Kaeng – « soupe »

  • Kaeng jeut – soupe aux légumes et au porc.
  • Kaeng Galee – Curry Lao.
  • Kaeng Nor Mai ou Soup Nor Mai – un ragoût vert à base de pousses de bambou.
  • Or – ragoût de légumes verts.
  • Or lam – Ragoût de légumes verts à la Luang Prabang.
  • Tom jeaw pa – soupe de poisson épicée.
  • Tom est épineux – une soupe épicée et acidulée à base de lait de coco, de champignons et de poulet.
  • Tom padaek – poisson cuit à padaek.
  • Tom yum – une soupe épicée et acidulée à base de citronnelle, de viandes et de divers produits tels que bœuf, poulet, porc, crevettes ou autres fruits de mer.

Keng Nor Mai - Lao cuisine - Lao food

Keng Nor Mai

Plats grillés

Ahan ping – “grillades”

  • Ping gai – poulet grillé et mariné.
  • Ping hua ped – tête de canard marinée et grillée. Il peut être considéré comme un apéritif.
  • Ping moo – porc mariné et grillé.
  • Ping – poisson grillé mélangé avec des épices et des herbes.
  • Ping ped – canard mariné et grillé.
  • Ping seen – boeuf grillé et mariné.
  • Ping theen gai – pieds de poulet marinés et grillés.
  • Seen dat – Barbecue de style laotien. Les viandes et les légumes traditionnels sont saisis sur une plaque chauffante en forme de dôme.

Laos grilled Fishes - Lao Cuisine - Lao food

Poisson Grillé au Laos

Plats cuisinés à la vapeur

Ahan neung – « aliment cuite à la vapeur »

  • Mok pa – poisson cuit à la vapeur dans une feuille de bananier.
  • Mok gai – banane cuite à la vapeur dans une feuille de bananier.
  • Mok khai
  • Mok Kai Pa
  • Ua dok kae
  • Titi gai – steak dans une enveloppe de feuille de bananier.
Mok Pa - Steam fish in Banana leaf
Mok Pa – Poisson cuit à la vapeur dans une feuille de bananier

Plats de riz

Ahan kap khao – ‘’nourriture avec du riz’’ : plats préparés avec du riz comme ingrédient principal. Dans la plupart des repas laotiens, le riz gluant qui est appelé khao niao est un aliment de base du régime laotien.

  • Khao khua ou khao phat – riz frit de style laotien.
  • Khao niao – riz gluant cuit à la vapeur. Populairement connu sous le nom de ‘’riz gluant’’. Ce type de riz est généralement conservé dans un panier de bambou et est partagé entre tous les convives. Différents ingrédients tels que le lait de coco et les haricots rouges peuvent être ajoutés pour transformer le riz en un dessert sucré.
  • Khao piak khao (‘’riz mouillé’’) – bouillie de riz. Les garnitures peuvent contenir du lait caillé de sang, des œufs séculaires, des oignons ou de l’ail frits et des oignons verts.
  • Khao ping ou khao chee – riz gluant cuit au four et assaisonné avec des œufs. Khao Chee est aussi un autre nom pour le pain.
  • Khao jao ou khao neung – riz blanc cuit à la vapeur. Le riz au jasmin est généralement utilisé. Ce type de riz est également utilisé comme ingrédient dans de nombreux plats sautés.
  • Nam khao – salade de riz croustillante faite de boulettes de riz frites, de morceaux de saucisse de porc fermentée appelée som moo, d’arachides hachées, de noix de coco râpée, d’échalotes ou d’échalotes émincées, de menthe, de coriandre, de jus de citron vert, de jus de lime, de sauce de poisson et d’autres ingrédients.

Noodles

Pho ou Mee : Les nouilles sont des plats populaires dans le nord et le centre du Laos. Celles-ci peuvent varier des ‘’nouilles humides’’, servies avec un bouillon, ou des ‘’nouilles sèches’’ qui sont typiquement sautés.

  • Pho – Pho de style laotien, ou soupe de nouilles au riz.
  • Kaeng sen lon – soupe à base de nouilles de verre et de boulettes de viande.
  • Khao piak sen – nouilles à la farine de riz dans un bouillon de poulet. Semblable au plat vietnamien, bánh canh, et au plat japonais, udon.
  • Khao poon – Soupe de vermicelles de riz, également connue sous le nom de « Lao laksa ».
  • Khua mee – nouilles de riz poêlées et garnies d’une omelette aux œufs finement tranchée.
  • Lard na – nouilles sautées couvertes de sauce.
  • Mee haeng – nouilles de blé avec légumes et viande.
  • Mee kati – vermicelles de riz au lait de coco.
  • Mee nam – nouilles de blé dans un bouillon de légumes et de viande.
  • Pad Lao – nouilles sautées mélangées à un œuf légèrement brouillé. Similaire au pad thaï.
  • Pad ki mao – nouilles de riz larges sautées.
  • Pad see ew – plat de nouilles sautées à base de brocoli chinois et de bœuf, de poulet ou de fruits de mer.
  • Pad sen lon – nouilles de verre sautées.
  • Suki Sukiyaki de style laotien.
  • Yum sen lon – salade à base de nouilles de verre.

Khao Poon Nam Pa - Lao cuisine - Lao food

Khao Poon Nam Pa

Desserts

Khong van – ‘’choses sucrées’’ : les desserts du Laos sont généralement préparés avec une combinaison de fruits tropicaux et de produits à base de riz gluant. Ceux-ci peuvent varier des types de gâteaux à la gelée en passant par les boissons et les flans.

  • Khao lam – un plat de riz gluant sucre à base de haricots rouges, de noix de coco, de lait de coco et de sucre préparé à base de bambou.
  • Khao niao mak muang – riz gluant à la noix de coco et à la mangue (photo ci-dessous)
  • Khao Pard – gâteau de riz ressemblant à de la gelée, unique pour ses couches. Il est généralement vert de l’utilisation des feuilles de pandan comme ingrédient.
  • Khao tom – riz cuit à la vapeur enveloppé dans une feuille de bananier. Les diverses garnitures comprennent le porc, les bananes et le taro.
  • Khanom kok – boulette de noix de coco faite sur une plaque chauffante. Il peut être garni d’oignons verts.
  • Khanom maw kaeng – Gâteau à la noix de coco.
  • Lod xong – un dessert vert ressemblant à un ver composé de gelée de riz, de lait de coco et de sucre de palme liquéfié.
  • Nam van – un nom général pour un dessert qui peut contenir du tapioca et divers fruits, notamment du durian, du fruit du jack et des châtaignes d’eau.
  • Sangkaya – crème anglaise à base de Kabocha, un type de courge asiatique.
  • Voon – gelée au lait de coco

Remarque: Découvrez les 10 Meilleurs Plats du Laos que vous devez essayer et les 10 Meilleurs Cours de Cuisine

 

Mango Sticky Rice - Kao Niao Mak Muang - Lao Cuisine - Lao food
Riz gluant à la Mangue

Boissons

Le café lao est souvent appelé café Pakxong (café pakxong au Laos), qui est cultivé sur le plateau des Bolovens autour de la ville de Pakxong.

On dit parfois que cette région est le meilleur endroit en Asie du Sud-Est pour la culture du café.

Le robusta et l’arabica sont cultivés au Laos, et si vous demandez de l’arabica, il y a de fortes chances que le propriétaire sache de quoi vous parlez.

La majeure partie de l’Arabica du Laos est consommée localement et la plus grande partie du Robusta est exportée vers la Thaïlande, où il entre à Nescafé.

La coutume au Laos est de boire du café dans des verres, avec du lait condensé dans le fond, suivi d’un chasseur de thé vert.

Le thé très réputé est également cultivé sur le plateau des Bolovens.

Il existe deux types généraux de boissons alcoolisées traditionnelles, toutes deux produites à partir de riz : lao hai et lao lao.

Lao hai signifie alcool en pot et est servi à partir d’un pot en terre. Il est bu collectivement et de manière compétitive à l’aide de pailles lors d’occasions de fête. On peut le comparer au saké en apparence et en saveur.

Lao lao ou alcool laotien est plus comme un whisky. On l’appelle aussi lao khao ou, en anglais, l’alcool blanc. Cependant, il existe également une variante populaire du lao lao à base de riz pourpre, qui a une teinte rosâtre.

Plus récemment, Beerlao, une brasserie appartenant à l’État, est devenue omniprésente au Laos et jouit d’une excellente réputation auprès des expatriés et des résidents. Le Bangkok Post l’a décrit comme le Dom Perignon des bières asiatiques.

En 2004, le magazine Time l’a décrite comme la meilleure bière d’Asie.

En juin 2005, il a battu 40 autres brasseries pour remporter le prix d’argent au festival russe de la bière Osiris, auquel il participait pour la première fois.

Beerlao - Lao drink - Lao cuisine - Lao food

BeerLao

Non alcoolique

  • Ca fay – café laotien.
  • Nam oi – jus de canne à sucre.
  • Nam pun – Smoothie
  • Nam mak pow – jus de coco ; avec ou sans viande de noix de coco.
  • Oliang – café glacé ; noir ou avec du lait concentré.
  • Saa – Thé laotien.

Alcoolique

  • Beerlao
  • Lau-khao – vin de riz laotien.
  • Lau-lao – whisky laotien.
  • Lau-hai – Vin de riz laotien à base de riz gluant.
Lao Snake Whiskey - Lao drink - Lao food - Lao cuisine
Whisky Serpent Lao

 


Source: Wikipedia avec actualiser de l’équipe BiiG Travel Laos

loading-image